MESSAGE DU PAPE JEAN XXIII AU PEUPLE TOGOLAIS CELEBRANT SON INDEPENDANCE

Message du pape Jean XXIII au peuple togolais célébrant son indépendance

A nos chers fils de la République du Togo

A la veille de la proclamation solennelle de l’indépendance de la République du Togo, nous avons accueilli avec bienveillance la demande que nous faisaient le clergé et les fidèles togolais, par l’intermédiaire de notre vénéré et cher frère Monseigneur Joseph Strebler, Archevêque de Lomé, et c’est très volontiers que nous vous adressons ce message de félicitations et d’encouragement.

En cette heure historique de l’accession de votre pays à l’indépendance politique, nous sommes heureux de vous répéter, chers fils du noble Togo que nous embrassons d’une commune sollicitude paternelle, les paroles que nous prononcions lors de la récente création du premier cardinal de l’Afrique Noir, « notre cœur se tourne avec une joie confiante et sereine vers le continent africain.

Nous vous saluons, nous saluons également le Chef du gouvernement et les plus hautes autorités religieuses et civiles, nous vous félicitons de toute notre âme.

Vous avez voulu que les fêtes qui célèbrent l’indépendance s’ouvrent par une messe solennelle d’action de grâces chantée par Mgr Jean MAURY, qui tient auprès de vous notre place et vous exprimera notre profonde affection pour vous.

Nous apprécions vivement que vous ayez tenu à inaugurer par une prière commune et publique un acte aussi important de votre vie nationale et à en offrir pour ainsi dire, les prémices au Tout-Puissant qui gouverne les peuples avec sagesse. Une telle décision manifeste combien la foi chrétienne a pénétré profondément dans les âmes et donne en même temps un heureux exemple aux autres États.

Considérant qu’un siècle à peine nous sépare du jour ou les premiers ouvriers de l’Évangile se sont mis au travail apostolique dans votre pays, notre cœur se remplit de gratitude devant le doux spectacle de la communauté catholique du Togo. Animés par la charité du Christ Jésus, de vaillants missionnaires ont quitté leur propre pays et leur famille – ne l’oubliez pas – pour fonder chez vous a travers mille difficultés, souvent au prix des larmes et parfois même du sang, une chrétienté togolaise encore modeste, mais pleine de ferveur, de promesses et de forces neuves. Et maintenant vos évêques s’attachent avec raison à faire vivre des écoles si indispensables pour l’avenir religieux, culturel, civique et économique du pays ; vos prêtres, ceux qui sont nés sur votre sol comme ceux que l’amour des âmes a conduits chez vous, accueillent chaque année dans leurs rangs un nouveau frère dans le sacerdoce ; enfin les nombreux élèves des séminaires sont pour vous un juste motif d’espérance et de confiance.

Que votre belle communauté soit donc fière de ses qualités et de sa validité. Que les chrétiens soient pour leurs compatriotes des exemples attirants de fidélité aux devoirs de la vie familiale, professionnelle et civique ! Que chacun ait le souci de collaborer de toutes ses forces à la prospérité de sa patrie, chassant les illusions dont la plus grave serait de croire que l’indépendance politique résout toutes les difficultés. Quelle que soit votre religion, votre appartenance ethnique, il vous faut vivre en bons citoyens plus que jamais, prendre conscience de vos responsabilités politiques et sociales, fonder solidement votre communauté nationale. Nous prions Dieu avec ferveur pour que vous réalisiez promptement ce beau programme.

Devant les perspectives exaltantes qu’ouvre devant vous l’indépendance, nous tenons aussi à vous faire entendre à nouveau le souhait empreint d’un sage réalisme politique, que notre prédécesseur immédiat formulait avant sa mort comme une solennelle et clairvoyante adjuration : « Nous formulons le vœu que se poursuive en Afrique une œuvre de collaboration constructive, dégagée de préjugés et de susceptibilités réciproques, préservée des séductions et des étroitesses du faux nationalisme et capable d’étendre a ces populations, riches de ressources et d’avenir, les vraies valeurs de la civilisation chrétienne qui ont déjà porté tant de fruits en d’autres continents » (Encyclique « Fides Donum », AAS XLIX, p. 230).
Nous faisons nôtres ces souhaits, nous avons la confiance que les dirigeants et les citoyens de la présente République du Togo s’attacheront à s’inspirer de ces directives, dictées par un vif amour de l’Afrique, pour le plus grand bien de leur communauté et à suivre en tous les domaines la voie d’une authentique justice et de la concorde intérieure et extérieure, sans lesquelles il ne saurait y avoir pour un peuple de prospérité ni de grandeur véritables.

Avec cette assurance, nous appelons de tout cœur sur la terre togolaise et ses chers habitants une large effusion des divines faveurs, en gage desquelles nous accordons en ce grand jour à tous les fils du Togo une large bénédiction apostolique.

Du Vatican
JOANNES XXIII, P.P.

 

Notre emplacement

Location map
 

Liens utiles

 

 

Connexion utilisateur

Zircon - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.